Le blog de l'association Kerlann

Comment réduire l’impôt sur le revenu ?

Comment réduire l’impôt sur le revenu ?

Oct 25, 2018

Dans le cadre de sa politique de soutien à la production cinématographique française, l’État a pu mettre en place le mécanisme des SOFICA, ou sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle. En effet, ce moyen de placement permet aux investisseurs de participer à travers des SOFICA, pour apporter leur soutien à la production des films français.

La création des SOFICA

Chaque investisseur particulier peut souscrire dans des parts des sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle, sous certaines conditions, profitant ainsi d’une réduction considérable d’impôt sur le revenu, pouvant atteindre plus de 8 500 euros.
Pour encourager le développement de la production audiovisuelles et cinématographique française, le législateur a intégré en 1985 la possibilité de réduire les impôts pour tout investissement en niveau des sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique.
Depuis, ce dispositif qui est géré conjointement par le ministère de l’Economie et des Finances et le CNC, Centre national du cinéma et de l’image animée, est tout le temps remanié.
En effet, le dispositif en vigueur et qui est valable jusqu’à 2020, permet une réduction d’impôt sur le revenu qui peut aller jusqu’à 48 %.
Une Sofica comme A Plus Finance, est une société qui est anonyme dont l’objectif principal est de financer la production audiovisuelle et cinématographique. Tout contribuable qui investit dans le capital d’une société SOFICA en devient un actionnaire.

Les avantages d’investir dans une Sofica

Un souscripteur qui possède des parts au sein d’une Sofica durant au moins 5 ans, verra son impôt sur revenu se réduire de 30 % de la somme des versements d’entrée. Ce taux enregistre une augmentation pour atteindre 36 % si la société pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle s’engage à effectuer des investissements d’au moins 10 % dans des sociétés de réalisation. Ce taux pourra atteindre 48 % si le SOFICA investit au moins 10 % de ses investissements dans la réalisation de séries ou à l’exportation des œuvres françaises à l’étranger comme, c’est le cas de A Plus Image 8 qui est une filiale de A Plus finance.
Toutefois, les versements éligibles à la réduction d’impôt sont plafonnés par foyer fiscal à 18 000 euros par an, avec une limite de seulement 25 % du revenu net global. C’est-à-dire, un investisseur qui est soumis à une imposition commune doit disposer d’un revenu net global d’au moins 72 000 euros, afin de pouvoir atteindre le plafond de versements qui est de 18 000 euros, pouvant ainsi obtenir la réduction d’impôt maximale qui est de 8 640 euros.

Un dispositif bien encadré

Un nombre bien limité de Sofica est agréé à pouvoir collecter des fonds auprès des investisseurs particuliers, au cours de chaque année. Pour avoir l’habilitation, chaque société doit présenter durant le mois de juin une demande à la Direction générale des finances publiques, ainsi qu’à la CNC. Les deux opérateurs déterminent les sociétés retenues et la somme de collecte autorisée pour chaque SOFICA qui est estimée selon les investissements passés ainsi que les engagements pris pour l’année suivante.

Le retournement d’entreprise et Les fonds capital-risque

Le retournement d’entreprise et Les fonds capital-risque

Nov 9, 2016

 

Aujourd’hui, on va parler des fonds capital-risque, les fonds qui investissent dans les Start-ups come la société Alandia. Les fonds de capital-risque sont souvent constitués de très petites équipes, dix quinze personnes et ce sont des individus spécialisés dans ce secteur-là. Le métier de ces personnes est d’investir dans des sociétés, des jeunes sociétés en général et c’est pour cela qu’on l’appelle le Capital-risque, car c’est risqué d’investir dans des petites sociétés et dans les sociétés en difficultés.

300950_1476350968_capital-risque_1000x533

Valorisation et plus-value

Le business model d’un fond est d’investir l’argent contre des actions dans les sociétés. Le fond vie en espérant vendre les actions achetées à un prix plus élevé que le prix d’achat en essayant d’aides la société à croitre pour augmenter avec le management la valorisation de l’entreprise de manière à faire une plus-value sur son achat d’actions.

Un fond est également une société qui lève de l’argent de la même manière que les entreprises dans lesquelles le fond investi. Parmi les fonds d’investissements connus en France, il y a Vermeer Capital. Les fonds d’investissements lèvent de l’agent auprès d’investisseurs. Ces personnes allouent une partie de leurs épargnes dans le fond de manière a que le fond les investit dans un actif qui sont bien évidemment les start-ups.

capital-risque-pourquoi-les-entreprises-privees-investissent-elles-differemment-des-fonds-traditionnels_knowledge_standard

La vente de ses actions

La dernière étape est de trouver un acquéreur ou un investisseur qui soit prêt à racheter les actions du fond au prix le plus élevé possible, car la société aura fleuri et aura été capable de monter à quel point elle avait du potentiel. Le but est de revendre les actions et affichent ses performances à ses investisseurs afin qu’ils réinvestissent dans un autre projet.

Parmi les sociétés spécialistes dans les retournement d’entreprises et les fonds capital-risque il y a  la société Alandia dirigé par Nicolas De Germay