Le blog de l'association Kerlann

50 ans d’Hublot : 3 moments incontournables

50 ans d’Hublot : 3 moments incontournables

Juil 10, 2021

 Pendant une semaine, Hublot (marque horlogère suisse de luxe) a présenté à ses clients et à la presse ses nouveautés au deuxième étage de l’hôtel Kempinski, à Genève.

  L’occasion également pour Guadalupe Ricardo (CEO (Chief of Executive Officer) d’Hublot ; grand professionnel connu et respecté dans le monde horloger) d’accueillir le sculpteur contemporain français ‘Dan Oiknine’, à l’origine d’une nouvelle Classic Fusion Chronograph Orlinski en céramique rouge.

      1985 : la fondation

  Crocco Carlo pose en juillet 1985 la toute 1ère pierre de ce qui deviendra le fil conducteur de 50 ans d’horlogerie : casser tous les codes. Le fondateur de la marque grandit dans une famille italienne d’horlogers. Il dessine en 1970 sa première montre. En 1985, Crocco crée l’entreprise MDM Genève et sa marque de montre ‘Hublot’. A cette époque, c’est la 1ère marque horlogère de luxe à associer du caoutchouc naturel à de l’or.

     Crocco Carlo opère la fusion que Biver Jean-Claude (chef de société de haute horlogerie, PDG de la division montres du groupe LVMH (leader mondial de luxe)) placera sur orbite, avec son fameux ‘l’art de la fusion’.

       La manufacture

  Les ⅔ de la croissance de l’entreprise suisse se sont faits sans que celle-ci (qui repousse constamment les frontières de l’innovation horlogère) ne possède ses propres capacités de production. Même si l’article existe bel et bien, l’imaginaire de la marque horlogère suisse de luxe est amarré à des matériaux luxueux et des développements high tech. Parmi les matériaux, le Hublonium, la céramique, le carbone, mais également le titane. Le coup d’éclat reste cependant le Magic gold, dévoilé en juillet 2012, qui se veut inaltérable et inrayable.

       Les collaborations

    “A notre première coupe du monde, il y a neuf ans, c’est mois qui vendais les billets”, a déclaré Guadalupe Ricardo en 2019. “En foot, entre TAG Heuer (fabricant suisse de montres de luxe, de sport, et de chronographes de précision) et Hublot, je crois qu’on couvre tout”, a ajouté le fondateur de la marque suisse. Pas un crampon, pas un brin de pelouse, n’était siglé Hublot. En auto, l’entreprise suisse s’est offert le cheval cabré. Plusieurs marques horlogères avaient tenté d’approcher Ferrari (constructeur automobile italien), mais la marque suisse a sorti les plus gros moyens afin d’appâter l’équidé : affichage sur les paddocks, partenariat artistique, modèles sur mesure, sponsoring de Formule 1, d’écurie, de courses…

   Dan Oiknine  (l’artiste contemporain le plus vendu dans le monde) et Hublot, depuis 2016, fusionnent leur savoir-faire pour créer la ‘Classic Fusion Aerofusion Chronograph Orlinski’ au design reflétant l’univers graphique du sculpteur.