Le blog de l'association Kerlann

Kim Jung-Un et la menace de frappes préventives contre la Corée du Nord et les États-Unis.

Les Nord-coréens menacent ce matin de procéder des tirs de missiles nucléaires préventifs conte les Américains et contre leur voisin de la Corée du Sud, alors que les deux pays ont repris ce matin leurs manœuvres militaires communes, des menaces qui sont récurrentes de la part de Pyongyang.

La Corée du Nord, est furieuse et elle le fait savoir avec sa manière habituelle en brandissant des menaces apocalyptiques, le régime à menacer de pousser les boutons qui permettent de détruire les bases ennemis. La commission de défense nationale nord-coréenne qui l’organisation militaire suprême, a promis des attaques nucléaires préventives à la fois en Corée du Sud et également sir le territoire américain.

C’est encore une rhétorique plutôt dont le Nord est coutumier et qui ne surprend plus personne en Corée du Sud. Il faut bien rappeler que les réelles capacités nucléaires et balistiques de Pyongyang sont bien trop peu développées pour pouvoir mettre ces menaces à exécution, par contre le régime nord-coréen sait utiliser à merveille ces rodomontades pour capter l’attention et pour faire monter les tensions.

Le régime réagit à la fois aux dernières sanctions de l’ONU qui sont très strictes et également aux manœuvres militaires massives qui ont été lancées ce matin par la Corée du Sud et les États-Unis, ce sont des exercices qui vont durer deux mois et qui se déroulent sur terre, sur mer et dans les airs.

Ces manœuvres visent à préparer les armées sud-coréennes et américaines à faire face à toutes éventuelles attaques de la Corée du Nord et notamment à l’empêcher de se servir de ses armes de destructions massives. Ces jeux de guerre ont lieu tous les ans, mais cette année en réaction aux derniers essais nucléaires et tirs de missiles du régime, les deux alliées ont décidé de procéder à une énorme démonstration de force avec 300 000 soldats sud-coréens et 15 000 soldats américains. Ce sont les plus importants jamais organisés par les deux pays.

Les manœuvres incluent même des simulations d’attaques visant les dirigeants nord-coréens, selon les agences de presse sud-coréenne. Ce qui explique la fureur du Régime nord-coréen qui pour le moment se limite à des menaces verbales.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *