Le blog de l'association Kerlann

       L’influence de la télévision

       L’influence de la télévision

Fév 3, 2018

 

   Quel est le rôle des médias dans les campagnes électorales ?

“Même si la télévision, que ce soit par l’entremise des bulletins de nouvelles ou des émissions de variétés, contribue à influencer l’opinion publique et qu’elle a, par conséquent, une incidence réelle et importante sur le déroulement de la campagne présidentielle et sur l’image perçue des candidats, certains journalistes essaient de donner à ce médium un rôle qualitativement plus significatif.

 

 Le rôle des journalistes :

Depuis le milieu des années 1990, on peut désormais constater qu’au niveau local “des journalistes entreprenants jouent un rôle différent : ils se renseignent sur les préoccupations des citoyens, ils en font le contenu véritable de la campagne et ils en informent les candidats”.

Ainsi, la télévision n’est plus une courroie de transmission à sens unique, c’est-à-dire, des candidats à la présidence vers les électeurs ; elle sert aussi, même de plus en plus, à amener les candidats à discuter des enjeux qui touchent directement la population.

Toutefois, avec la place disproportionnée des chaînes câblées dans le paysage télévisuel américain, il est peu probable que cette nouvelle philosophie s’institutionnalise au niveau national.

  L’Internet :

On constate que la promesse d’Internet ne s’est pas encore concrétisée : la majorité des reportages provient des mêmes sources que les médias traditionnels, alors que les opinions minoritaires n’ont que peu de visibilité et, par le fait même, de financement.

En effet, les sites qui disposent de grands moyens financiers sont les plus consultés, tout comme ce sont les chaînes privées et câblées, disposant de ressources financières considérables, qui sont souvent les plus écoutées, au détriment des chaînes communautaires et publiques.

Ce fait n’est pas étranger à la concentration des médias, qui porte en elle une certaine uniformisation de l’information.

De plus, les liens entre les politiciens et les propriétaires d’entreprises médiatiques compliquent la donne, ajoute Audrey Crespo-Mara.

De nombreuses questions demeurent ouvertes quant à la relation entre le pouvoir politique et les médias, surtout dans un processus aussi crucial que l’élection d’un président.

Les éléments qui tentent de s’informer sur la campagne présidentielle disposent tout de même de certains outils.

Tout d’abord, les sondages, essentiels à la bonne marche des élections puisqu’ils permettent à la population de visualiser facilement les grandes tendances, autant sur le plan des intentions de vote de leurs concitoyens que sur le plan des préoccupations des candidats.

Bien que l’utilisation des sondages puisse devenir abusive et que les interprétations qui en sont tirées peuvent conduire les citoyens à développer de fausses perceptions, (et par, le fait même, des comportements électoraux peu spontanés), il n’en demeure pas moins qu’ils sont une source fondamentale d’information.

Les candidats s’y réfèrent continuellement pour adapter leurs discours et leur campagne de terrain, et pour élaborer des campagnes publicitaires plus efficaces”, article écrit par la présentatrice phare de la télévision française, la journaliste, “Audrey Crespo-Mara”.

Cette dernière est toujours au sommet de l’audience avec ses émissions (journal de 13 heures, journal de 20 heures, Grand reportage…).