Le blog de l'association Kerlann

Divers

Investissement : 85 % des Français privilégient l’immobilier

Posted by on Mar 19, 2019

  Réussir son achat immobilier : les règles d’or ! Comment chercher un bien immobilier ? Les annonces sur internet C’est le moyen le plus rapide et le plus efficace. L’offre...

Read More

Divers

Investissement : 85 % des Français privilégient l’immobilier

Posted by on Mar 19, 2019

  Réussir son achat immobilier : les règles d’or ! Comment chercher un bien immobilier ? Les annonces sur internet C’est le moyen le plus rapide et le plus efficace. L’offre...

Read More

Divers

Investissement : 85 % des Français privilégient l’immobilier

Posted by on Mar 19, 2019

  Réussir son achat immobilier : les règles d’or ! Comment chercher un bien immobilier ? Les annonces sur internet C’est le moyen le plus rapide et le plus efficace. L’offre...

Read More

Divers

Investissement : 85 % des Français privilégient l’immobilier

Posted by on Mar 19, 2019

  Réussir son achat immobilier : les règles d’or ! Comment chercher un bien immobilier ? Les annonces sur internet C’est le moyen le plus rapide et le plus efficace. L’offre...

Read More

Recent Posts

Le corporate venture, pour financer votre innovation

Le corporate venture, pour financer votre innovation

Août 14, 2018

Quel est l’intérêt du corporate venture ?

Le corporate venture (investissement indirect ou direct en fonds propres, en minoritaire, au capital des PME) est une alternative au capital-risque classique soutenue par le gouvernement au travers d’un dispositif fiscal attractif.

Inconvénients ou précautions à prendre
– faire attention au contenu des accords écrits ;
– s’assurer que l’équipe de l’entreprise financée conserve sa marge de manœuvre ;
– éviter des engagements de sortie impliquant une vente de la société au partenaire industriel ;
– la société est marquée ;
– c’est souvent se couper d’autres accords industriels ;
– c’est faire connaître sa technologie et communiquer ses avoirs.

Avantages
– c’est un apport d’argent non négligeable ;
– c’est la présence au Conseil d’Administration de quelqu’un de compétent en affaires ;
– c’est l’établissement de relations privilégiées avec les services Recherche et Développement du partenaire ;
– c’est la validation de la recherche et d’une technologie par un professionnel du secteur ;
– c’est un apport d’argent non négligeable.

Le capital investissement institutionnel

On appelle ainsi le capital investissement organisé, exercé par des professionnels, le plus souvent regroupés dans des associations, qui lèvent des capitaux auprès d’institutionnels, compagnies d’assurances, fonds de pension ou même personnes physiques ; les FCPR sont par exemple, dirigés par des sociétés de gestion qui doivent être agréées par les autorités (Edram, A Plus Finance, Rivage Investment, Tobam, etc.) ; s’il s’agit de sociétés de capital-risque qui ont choisi le statut fiscal qui leur est réservé, elles doivent déclarer régulièrement à l’administration leur activité ce qui leur permet de continuer à bénéficier du régime de faveur.

Les Sociétés de Capital-Risque et les fonds d’investissement exercent le métier de gestion pour compte de tiers : ce sont des grands organismes d’épargne qui leur confient des capitaux pour les faire fructifier et obtenir des rendements supérieurs à ceux réalisés par la Bourse ou d’autres, tels les placements dits de “père de famille” ; ces structures doivent rendre compte régulièrement de leur activité et de leurs résultats à leurs mandants.
Rien à voir donc avec les Business Angels qui mettent des tickets dans des affaires ‘coup de cœur’, avec les amis qui aident au démarrage de la société ou avec le groupe industriel qui fait un investissement stratégique. Il est indispensable que les entrepreneurs et managers sachent comment fonctionnent ces entités : cela leur servira dans la phase d’examen de leurs projets, de négociations, de montage ainsi que dans la période de vie commune qui durera tout de même de deux à six ou sept ans. A Plus Finance accompagne les PME déjà établies dans leurs activités. Elle peut également aider l’entreprise à trouver des financements bancaires ou des co-investisseurs.

Les marques halal se modernisent de plus en plus

Les marques halal se modernisent de plus en plus

Avr 28, 2018

Nous nous souvenons encore de la première campagne publicitaire des produits halal en France. C’était en 2009 durant le mois de ramadan.

A l’occasion de l’arrivée du ramadan 2009, TF1 et M6 ont donné forme aux deux premières campagnes publicitaires promouvant des aliments halal.

Il s’agissait de la première campagne publicitaire halal en France. En effet, en 2009 le marché halal était encore peu connu et moins cultivé qu’aujourd’hui.

C’était une première sur les chaînes françaises qui a provoqué des réactions négatives des français refusant les produits halal et des échos favorables des adeptes des aliments licites.

Malgré le mauvais retour de la plupart des téléspectateurs, le bruit médiatique de ces campagnes était là. Avec près de 12 millions de vues sur les réseaux sociaux et un nombre important de téléspectateurs, ces publicitaires halal ont su se faire marquer.

Entre 2009 et 2018, d’autres nouvelles marques halal ont vu le jour et se préparent pour se positionner parmi les leaders du marché d’ici le début du ramadan 2018 en France.

À l’approche de ramadan 2018, les enseignes halal se concourent pour s’imposer dans un marché qui bat son plein 

Les acteurs du marché halal en France, ne cessent de renforcer leurs atouts et de multiplier leurs offres avant le début du mois de ramadan 2018 afin de réaliser le plus grand nombre de ventes et de développer leurs notoriétés.

Bien qu’on ne peut pas nier, que des milliers de fabricants halal restent fidèles à leurs techniques de vente et de promotion classique et se voient uniquement sur les rayons des supermarchés et dans les commerces de proximité.  « Le marché Halal est énorme, mais avec beaucoup de petits fabricants qui n’ont pas les capacités financières pour une campagne », explique Laurent Huyn, le ‎directeur général Lustucru Frais.

Nombreuses sont les marques qui ont déjà installé leurs affiches publicitaires dans les rues et préparé leurs spots publicitaires qui seront diffusés durant le mois de ramadan.

En effet, les articles issus de la production halal n’acèrent pas uniquement l’appétit des personnes musulmanes qui s’apprêtent à pratiquer le jeûne pendant le mois de ramadan, mais attirent également l’attention des consommateurs n’ayant aucun rapport avec l’Islam qui sont en quête de produits de grande qualité.

Estimé à 6 milliards d’euros en 2011, ce marché en pleine expansion ne cesse d’attirer de nouveaux consommateurs et de convaincre les acteurs du marché de l’alimentation à se mettre au halal.

 

 

 

 

 

    Comment évaluer la concurrence dans son secteur ?

    Comment évaluer la concurrence dans son secteur ?

Avr 18, 2018

 

L’analyse de la concurrence peut se faire par le biais de recherche documentaire, par exemple en ayant recours à la documentation fournie par les autres entreprises du secteur à leurs clients ou à leurs clients potentiels.

 

On peut également chercher dans les outils de recherche spécifiques à certains domaines, sur Internet, ou encore, avoir recours à une firme de relations publiques pour amasser toutes les informations publiées sur la concurrence.

Mais, rien ne vaut la recherche sur le terrain ; le fait de vivre, à titre de client, l’expérience de services offerte par la concurrence constitue la source la plus directe de compréhension de notre la position dans le marché !

 

Certains dirigeants d’entreprise préfèrent visiter eux-mêmes les établissements des compétiteurs, ou encore choisissent de déléguer des employés de confiance, il est possible d’avoir recours à une firme professionnelle embauchant des clients mystères.

Ces derniers se chargeront de rapporter de façon minutieuse leur expérience et pourront répondre à des questions précises sur le service.

 

Enfin, il importe de ne négliger aucun des aspects du service ; par conséquent, il faut faire l’expérience du service offert par la concurrence par le biais de ses canaux électroniques de communication.

 

  Analyse de marché

Il ne faut pas oublier d’identifier et de documenter les tendances qui auront un impact sur la demande des services de votre entreprise !

Et surtout, de choisir les tendances les plus pertinentes (les tendances démographiques, climatiques, politico-légales, sociales, culturelles, économiques, technologiques…).

 

Il faut aussi, effectuer une analyse de balisage auprès des deux concurrents directs et comparer les stratégies de votre entreprise à celles des rivaux.

 

   Le client au cœur de l’interaction de services !

 

Gérer le service, c’est gérer chacune des interactions vécue par l’ensemble des clients actuels et potentiels, jour après jour, dans tous les points de services.

Dans certaines entreprises, le nombre de ces interactions peut être assez impressionnant.

C’est le cas pour l’opérateur télécom “Paritel” !

Cette entreprise de télécommunications offre une panoplie de services uniques conçus pour satisfaire les attentes de sa clientèle.

Paritel offre la meilleure qualité d’accès à l’Internet mobile avec un débit de 26,9 Mbp/s devant Bouygues télécom et SFR.

   Expérience-client :

 

Lors d’une expérience-client, toutes les interactions n’ont pas la même importance aux yeux du consommateur.

Ces interactions représentent “les moments de vérité” !

Certaines, ont une plus grande incidence sur son niveau de satisfaction.

Rater une interaction de moindre importance passe toujours, mais, rater un moment de vérité peut s’avérer catastrophique.

 

Dans une vidéo, l’islamologue suisse clame son innocence

Dans une vidéo, l’islamologue suisse clame son innocence

Mar 28, 2018

 

S’il n’est actuellement pas très présent sur scène, alors qu’il est en prison à la suite d’accusations, le théologien suisse, Tariq Ramadan, s’était exprimé dans une vidéo mise en ligne au public au cours du mois de novembre, dans laquelle il a fait part de son innocence et a dénoncé certains médias et politiques.

Les confidences de l’une des plus grandes figures de l’islam en Europe


L’intellectuel de nationalité suisse, Tariq Ramadan, maintenu actuellement en détention à la prison de Fleury-Mérogis en Essonne suite à deux plaintes de femmes l’accusant d’avoir tenté de les approcher, ne s’était jusqu’à lors, que très peu livré sur les médias.
Dans une séquence vidéo enregistrée au mois de novembre dernier, l’islamologue s’est filmé face caméra afin de livrer sa version des faits concernant l’affaire ainsi que ses réactions sur l’épreuve qu’il traverse.
D’un ton calme et serein, le théologien répartit son discours sur trois parties. Il estime tout d’abord, être victime ‘‘ violent lynchage médiatique ’’ , on l’accuse des pires actes et agissements. Il assure ainsi, être totalement innocent des plaintes qui le visent.

‘‘ … Je ne souhaite pas participer à la surenchère médiatique… ’’, argumente-t-il au sujet du silence dont il avait jusqu’ici fait preuve.

La crédibilité des accusatrices, remise en question

Dans une seconde partie, le professeur en études islamiques, dénonce clairement ses détracteurs, les politiques et médias. Selon lui, il ne s’agit pas d’un complot. Cependant, cette affaire rentre dans le cadre d’un dossier similaire qui fait grande polémique aux États-Unis, et sur lequel le théologien avait fait part de sa position.
Il rajoute par ailleurs, que ses ennemis de toujours cherchent à détruire son image d’arabo-musulman intellectuel, ‘‘ on a voulu attribuer à ma personne l’image d’un fou, celle d’un homme totalement déséquilibré ’’.
Autre élément qu’il critique, est celui du comportement des journalistes, qui n’auraient pas enquêter sur les plaignantes. L’une d’elle une quadragénaire handicapée et l’autre serait une ex-salafiste qui aurait présenté des versions différentes après ses trois dépositions.


Suite à cette affaire, la question de l’islam est reconsidérée

Dans sa vidéo, l’islamologue Tariq Ramadan, a critiqué le fait que cette affaire ait conduit à une remise en question des principes de fond de l’islam, que ses détracteurs confondraient avec ses propres idées. Il en profite pour reprocher à certains politiques, qui lui mènent la guerre depuis longtemps, d’avoir profité de cette occasion pour nuire à sa réputation.
L’intellectuel invite parallèlement ses partisans à l’apaisement et à ne pas insulter autrui. Il appelle à la réalisation d’un débat de fond responsable et sérieux. Il conclut par annoncer qu’il continuera à protéger ses idées et à défendre ses convictions dans un cadre d’engagement et de message à transmettre, il persistera toujours dans la défense des droits de la femme, la lutte contre la violence et l’égalité sociale.
Pour finir, il incite pour le vivre-ensemble indépendamment des idées et des positions religieuses de chacun.
Le théologien âgé de 55 ans, inculpé le 2 février dernier, a fait objet de deux plaintes de femmes qui ont débouché sur une information judiciaire. Il avait invoqué son état de santé pour réclamer sa libération dans une demande qui a été rejetée par le juge d’instruction sur la base d’un premier rapport médical. Sur ordre de ce dernier une nouvelle expertise a été demandée d’ici le 15 avril.