Le blog de l'association Kerlann

Les premières images du stade Mohammed V à Casablanca après son lifting

Les premières images du stade Mohammed V à Casablanca après son lifting

Mar 5, 2017

Depuis sa fermeture en mars 2016, le complexe sportif Mohammed V à Casablanca a réussi à faire peau neuve en adoptant un nouveau look et de nouvelles installations. Malgré le retard observé dans le planning des travaux, l’ouverture du stade devra faire plaisir aux spectateurs du foot marocain, mais également aux deux clubs qui utilisent le complexe depuis des décennies à savoir le Raja et le WAC. Un reportage sur la chaine Médi1Tv nous propose de découvrir les premières images du nouveau visage de ce stade mythique.

Le stade n’est plus rouge et vert !

A première vue, on constate déjà un changement radical. Le lifting du stade Mohammed V concerne en premier lieu la couleur de ses sièges : fini les chaises rouges, par référence au Wydad Casablanca, et les chaises vertes, par référence au Raja Casablanca, les gradins sont désormais vêtus en bleus et jaunes. Si les travaux dans les tribunes sont maintenant achevés, la livraison du stade devra attendre la fin de l’année, voire le début de 2017, pour finir la dernière partie relative à l’installation de deux écrans électroniques, des tourniquets et des caméras pour faciliter l’accès aux enceintes.

En ce qui concerne les retards enregistrés, Driss Moulay Rachid a clarifié la situation aux microphones de Medi1Tv : « la nécessité de renforcer la structure en béton ainsi que l’amélioration de l’étanchéité », explique le directeur général de Casa Aménagement qui a pris en charge la remise en état des lieux du complexe. Le coût global du projet est estimé à 230 millions de dirhams qui ont été financés par le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Jeunesse et des sports et le Conseil de Casablanca.

Une rénovation qui coûte cher aux clubs

A l’espace d’une année, le Maroc a entamé le deuxième chantier de rénovation de grands stades. Après le complexe Moulay Abdellah, dans lequel évolue l’équipe de Mounir Majidi, président du FUS Rabat, c’est au tour du complexe Mohammed V à Casablanca de passer sur le billard. Si les travaux de relooking paraissent inévitables pour moderniser la structure, les deux grands clubs marocains en souffrent davantage.

Pour son compte, le Raja Casablanca est obligé depuis la fermeture de son terrain habituel à faire 500 kilomètres pour « accueillir » ses adversaires, soit la plupart des temps dans le grand stade d’Agadir. De même pour le Wydad qui est obligé à aller chercher un stade à chaque fois qu’il accueille un match à domicile. A l’époque où le FUS été obligé de délocaliser ses matchs, le comité directeur commandé par Mr Majidi a trouvé des solutions pour limiter les pertes, chose qui fait défaut pour l’actuel comité du RCA qui souffre déjà d’une crise financière assez difficile à gérer pour le club.